UNE AUTRE POETIQUE DE L'EAU:

LA MAISON COMME UN ROCHER AU RISQUE DE LA MER

ISSY-LES-MOULINEAUX (92)

Comme un rocher au bord de l’île

 

Surface 1295 m² shon

Coût  2.666.294 euros ht

Maître d’ouvrage privé

Entreprise Fougerolle

Calendrier 2005-2006

Un couple de clients, forts de leurs succès dans l’industrie informatique et férus d’architecture contemporaine, s’était lassé de la maison que leur avait construit un architecte à la manière de Richard Meir sur l’île de Billancourt. Cette île, au milieu de la Seine, est sujette à de fréquentes inondations et l’image de la maison comme bateau voguant sur la rivière leur sortait par les yeux.

 

Ils étaient co-propriétaires d’un terrain, dont l’autre propriétaire voulait aussi faire usage pour y établir quelques bureaux et y conduire ses affaires. Ni l’un ni l’autre ne voulait céder sa part de terrain à l’autre ; ni l’un ni l’autre ne voulait que la construction ait l’air d’une cohabitation, et enfin chacun voulait que l’espace construit soit généreux mais aussi que la construction paraisse plus petite qu’elle n’était.

 

Le bâtiment fut donc conçu comme une entité solide totalement étanche à toute crue de la Seine. L’ensemble que forme la maison et les bureaux  devait aussi former une unité ce qui interdisait que les différenciations internes de la maison ou des bureaux soient lisibles de l’extérieur.

L’idée du rocher au bord de l’eau s’est imposée d’autant mieux qu’elle permettait des contradictions internes, disons des plaisirs secrets, comme la piscine montée sur vérins qui peut s’ouvrir au niveau de la terrasse devant le séjour afin que l’on y nage en ayant le spectacle de la Seine littéralement sous les yeux, et qui s’enfonce dans le sol quand on ne l’utilise pas.

 

L’entreprise Fougerolle a accompli des exploits dans la réalisation d’un grand nombre d’éléments de structure dont le client exigeait qu’ils soient parfaits en l’absence de tout ragréage. La façade est recouverte d’une fine peau externe présentant des percements sans rapport de taille ou de forme avec des ouvertures habituelles dans une maison, un palais ou des bureaux. Ce sont des signes illisibles qui découragent tout effort de lecture des dimensions réelles et minimise donc l’apparence visuelle de l’ensemble. Enfin dernière contradiction : la peau du rocher rappelle la matière des arbres sur l’île : un rocher donc comme une cabane de jardin, capable de tenir éloignés les fantasmes de la submersion.

 

Cette maison a reçu le premier prix aux Cemex buildings awards 2007.

Premier prix des Cemex Building Awards pour le projet de maison «chocolat»

d’Issy-Les-Moulineaux en 2007

 

Trophée des espoirs du management pour les bureaux d’Issy-les-Moulineaux 

(agence de publicité Lame de Fond) en 2008

Eric Daniel Lacombe
Eric Daniel Lacombe
Eric Daniel Lacombe

La maison Rocher

La maison Rocher

Philippe Starck

La maison Rocher

1/7
Haut de Page